Hopes And Dreams RPG

RPG inspiré de l'oeuvre de Toby Fox Undertale suite a la fin pacifique. Écrivons ensemble la suite de l'histoire !
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fragmentation (fini)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fragmentation (fini)   Dim 5 Nov - 20:19



I. LE PERSONNAGE.


• NOM : Hetsam
• PRÉNOM : Warren
• GENRE : Masculin
• ÂGE :22 années
• RACE : Humain
• CLASSE & MÉTIER : Sculpteur
• MAGIE OU TECHNOLOGIE : /
• ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel (à l'origine)
• PERSONNAGE SUR L'AVATAR :Nell - Shikabane Shoujo to kakanai gaka


II. LES DESCRIPTIONS.


MORALE

"Sans peur, Sans reproches"

Avant de devenir ce qu'il est, Warren était un personnage bien haut en couleur. En effet, entre ses multiples expéditions avec ses amis d'enfance dans le jardin immense de la maison Hetsam, et sa passion pour les travaux manuels, il faisait toujours preuve d'un grand enthousiasme! Le jeune homme tenait difficilement en place. Il n'était pas doué à l'école, esquivait les conversations qui le dérangeait, mais il excellait dans l'art de façonner l'argile et la pierre comme il l'entendait. Ce bout-en train positivait toujours et n'hésitait pas à se dévouer corps et âme dans tout ce qu'il entreprenait. Avec le temps, et au fil de ces succès, il était devenu plus méticuleux mais aussi moins patient, plus arrogant. Les prix, les journaux, les ventes... ne lui avaient pourtant pas fait prendre la grosse tête. Il accordait beaucoup de temps à ses proches et veillaient à ce que ceux-ci ne manquent de rien.

Le bonheur n'est pas fait pour durer: ceux et celles qu'il avait placé au rang de personnes de confiance, n'en avait en fait qu'après son argent et son talent. Warren s'était senti incapable de se séparer de ces hypocrites qui formaient son entourage et avait un jour souhaité être capable de ne plus ressentir pareil haine à leur égard. C'est à cette époque que le monstre qui lui à volé son âme est apparu. Tout s'était déroulé en une fraction de seconde. Le lendemain à son réveil, le voilà qui fut incapable de définir ce qu'il était et devait faire. En descendant dans le salon, machinalement, il s'était rappelé qu'il avait un travail à terminer. Depuis lors il passe le plus clair de son temps dans son atelier. Il se concentre sur sa seule tâche en dépit du reste.

Warren n'est plus capable de ressentir des choses comme l'effroi, l'envie, la peur, ou la joie. Ca ne veux pas dire qu'il n'a plus aucun notion du bien et du mal. Avoir connaissance de ces principes fondamentaux suffit amplement: dans ce contexte son comportement ne diffère pas de ses semblables.


PHYSIQUE

"L'homme aux milles visages, qui n'en a aucun"

L'anglais atteint les un mètre soixante seize. Il revêt principalement des tenues légères comme une simple chemise blanche avec par dessus une grande veste bleu nuit.  Son apparente banalité n'aide pas à renvoyer de lui l'image d'un homme parfaitement humain. Même en omettant le détail moindre que sont ses yeux rougeoyants. Avant de perdre son âme, ceux-ci se trouvaient être d'un bleu profond. Un sourire sincère étirait ses lèvres aussi, à l'accoutumée. Depuis qu'on lui à ôté cette partie importante de lui, il n'affiche qu'une expression neutre, qu'il lui arrive de troquer pour un mensonge quand on le lui demande. Similaire à une marionnette, il se laisse porter et s'adapte à tout.


III. L'HISTOIRE.



Sont-ce ne notre coeur, notre âme, ou nos pensées qui font que l'on est ce qu'on est. Sont-ce ces choses qui font que l'ont ressent de la peine, de la joie, de la jalousie. Sont-ce l'un ou l'autre ou tous combinés? Ce qui est certain, c'est que lorsque l'on perd l'un de ces éléments un grand vide se forme. C'est ce qui est arrivé à ce jeune sculpteur.

Plusieurs mois après l'ouverture du passage entre les deux mondes, alors que les populations s'habituaient à peine à l'étrange phénomène, un monstre aura jugé bon d'agir de mauvaise manière. Un monstre collectionneur d'âmes et de coeurs est parvenu à voler celle de l'anglais. Son coeur s'en est retrouvé abîmé bien que le jeune artiste ai pu le conserver. Le monstre en question, dans le but d'éviter de se faire reconnaître dans le monde humain, opérait de façon à ce que la cible survive. Le corps restait en parfait état, mais ne devenait plus qu'une coquille vide. Après avoir ôté ce souvenir a ses victimes le monstre s'enfuyait, ne laissant derrière lui que les fragments de ce qui autrefois avait été une vie.

Warren n'avait plus qu'un but auquel se raccrocher pour ne pas dépérir. Un travail qui avait aussi été une passion à ses yeux: sculpter. L'ironie voulut que ses oeuvres aient l'air plus humaines que lui.

En dehors des heures qu'il passe dans son atelier, l'artiste tente de rechercher ce qui lui manque cruellement. Chaque fois qu'il essayait de combler ce vide il le ressentait plus encore. Dans un premier temps il avait apprit à jouer la comédie pour s'entourer de quelques amis. Le problème étant qu'il ne parvenait pas à s'attacher à eux, ceux là finissaient toujours par prendre leurs distances, instinctivement. Le jeune homme ne s'en était pas inquiété, mais quelque chose en lui le poussait à rechercher la moitié de lui-même qui lui avait été retirée. Ces deux parties, attirées comme des aimants, le bousculaient à poursuivre dans cette voie. Ce qui le guide ne sont pas les émotions d'un être vivant. Ce sont les morceaux d'un humain dont la vie ne tient que sur un long fil.

Une vie monotone et sans saveur. Une vie terne et dénuée de sens. Une vie dont la lueur avait été enfermée dans un bocal. Elle étouffait petit à petit, lentement, mais sans jamais pouvoir agoniser. Une petite chose qui se trouvait quelque part et dont Warren avait oublié jusqu'à l'existence.

L'on dit que sur les miroirs, on y trouve le reflet de nos âmes. Les dires sont certainement vrais, puisqu'il n'en a aucun. Le loisir de se voir lui-même lui avait été soutiré en même temps que le reste. Ca ne lui manquait pas, mais le vide se creusait. De la même manière que l'érosion, chaque goutte perçait toujours un peu plus ce qu'il lui restait. Si bien qu'un jour, a force d'être rongée la coquille finirait par se fissurer, puis, se briser. Ce qui est triste dans cette histoire pathétique, est le fait que Warren n'aurait aucun regret.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? blblblbl
QUEL ÂGE ? N'a pas changé non plus
COMMENT TU ES VENU ICI ? QC
TES IMPRESSIONS ? Toujours les mêmes! ^^



FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragmentation (fini)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopes And Dreams RPG :: Le RPG :: La salle des archives :: Présentations archivées-
Sauter vers: